FREE SHIPPING in CANADA for orders over $50
The Blind Bookkeeper (or Why Homer Must Be Blind) / Le comptable aveugle (l'Incontournable cécité d'Homère) (English/French) (eBOOK)
DIGITAL EDITION

The Blind Bookkeeper (or Why Homer Must Be Blind) / Le comptable aveugle (l'Incontournable cécité d'Homère) (English/French) (eBOOK)

Rich with literary awards and honours, Alberto Manguel extends his literary genius to address and complete a thoughtfully crafted extrapolation on a paper left unfinished by Northrop Frye in 1943. The result is a succinct yet densely multilayered examination of how various readings of Homer throughout the annals of history cast light upon the human tendency towards war rather than peace and asks what roles writing and reading play to bring the world into better equilibrium.

Central to this lecture is the concept of re-binding, a word drawn from the Latin roots for the word religion, which Manguel posits is the essential definition of poetry. Homer’s writings, the point of origin of all written verse, are also the first written instance of the binding of imagined, written, and read realities. The semantics of Homer’s name and the literal and figurative ramifications of his blindness are investigated as Manguel builds the scaffold for unveiling our own blindness through our desire to read Homer in our own image — much as humans have created god(s) in their own likeness(es). We are left to examine our own assumptions and to ask whether we have the courage to challenge ourselves with alternative interpretations of constructed realities, in other languages, that may threaten our own comfortable construct of rightness and reality in order to explore and recognize the world in a more balanced way.

Comblé de prix littéraires et d’honneurs, Alberto Manguel prête son génie littéraire à l’étude et au parachèvement d’une extrapolation songée que Northrop Frye avait laissée en plan en 1943. Il en résulte une analyse succincte mais en replis serrés des multiples lectures d’Homère léguées par les siècles, qui révèle comment ces interprétations éclairent la propension humaine à la guerre plutôt qu’à la paix, ce qui le mène à s’interroger sur le rôle que jouent l’écriture et la lecture quand il s’agit de créer un monde plus équilibré.

La notion de re-lier, un mot dont les racines latines sont les mêmes que le mot religion, est au coeur de cette conférence, et Manguel en fait la définition essentielle de la poésie. Les écrits d’Homère, point d’origine de toute la poésie écrite, fournissent aussi la première occurrence d’un lien entre les réalités imaginées, écrites et lues. La valeur sémantique du nom d’Homère et les répercussions concrètes et figurées de sa cécité font partie des éléments que Manguel scrute pour fonder son évocation de notre aveuglement à nous quand nous insistons pour lire Homère à notre propre image, comme le fait le genre humain pour les dieux et déesses qu’il crée. Nous n’avons plus qu’à remettre nos hypothèses en cause et à nous demander si nous avons le courage d’accepter le défi que posent des interprétations autres, dans d’autres langues, de la réalité construite, des interprétations qui pourraient ébranler nos conceptions « confortables » du bien et de la réalité, afin de pouvoir explorer et reconnaître le monde de manière plus équilibrée.


Internationally acclaimed as an anthologist, translator, essayist, novelist, and editor, Alberto Manguel is the bestselling author of several award-winning books, including A Dictionary of Imaginary Places, with Gianni Guadalupi, and A History of Reading. Manguel grew up in Israel, where his father was the Argentinian ambassador.

In the mid-1980s, Manguel moved to Toronto where he lived for twenty years. Manguel's novel, News from a Foreign Country Came, won the McKitterick Prize in 1992. During the 1990s, he wrote regularly for the Globe & Mail (Toronto), the Times Literary Supplement (London), the Sydney Morning Herald, the Australian Review of Books, the New York Times, and the Svenska Dagbladet (Stockholm). In 2000, Manguel moved to the Poitou-Charentes region of France, where he and his partner purchased and renovated a medieval farmhouse. Among the renovations is an oak-panelled library housing Manguel's collection of 30,000 books.

Célébrité internationale à plus d’un titre — il est anthologiste, traducteur, essayiste, romancier et éditeur — Alberto Manguel est l’auteur du Dictionnaire des lieux imaginaires, en collaboration avec Gianni Guadalupi, et d’une Histoire de la lecture, entre autres succès de librairie. Manguel a grandi en Israël où son père était ambassadeur de l’Argentine.

Au milieu des années 1980, Manguel s’installe à Toronto où il vivra pendant vingt ans. Il reçoit le McKitterick Prize en 1992 pour son roman News from a Foreign Country Came (Dernières nouvelles d'une terre abandonnée). Pendant les années 1990, il a été collaborateur régulier au Globe & Mail (Toronto), au Times Literary Supplement (Londres), au Sydney Morning Herald, au Australian Review of Books, au New York Times et au Svenska Dagbladet (Stockholm). Depuis 2000, Manguel habite la région française de Poitou-Charentes, dans une maison de ferme du Moyen-Âge qu’il a achetée et remise à neuf avec son compagnon. Parmi les rénovations, une bibliothèque lambrissée de chêne qui abrite les 30 000 livres de la collection de Manguel.



80 pages
Pub date: November 15, 2010